Un jour une petite fille m'a fabriquée.  Dessus elle avait écrit de très belles choses sur Paris.  Puis elle alla à vélo pour me mettre dans la boîte aux lettres.  Il faisait très chaud là-dedans.  Puis on m'a prise encore pour me mettre dans un autre sac.  J'étais fatiguée de faire tous ces voyages, de passer d'une boîte aux lettres à l'autre. 

 

Quand j'arrivai dans le centre de tri, on me lançait de gauche à droite pour me conduire où je devais aller.  Alors on m'a prise et on m'a mise dans une grande caisse profonde.  Dans le fond, il y avait de la lumière.  Je me demandais ce que c'était.

 

La caisse tomba des mains du monsieur et je me glissai où il y avait de la lumière.  C'était un trou dans la caisse.  Je me retrouvai par terre sans que le monsieur le remarque.  Alors, puisque les gens ne me voyaient pas, ils marchaient sur moi.  J'étais de plus en plus sale, sale, mais vraiment très sale !

 

Plus tard, quelqu'un me ramassa et me lit.  Il trouva que c'était très joli et me reconduisit où je devais aller : dans la boîte aux lettres de madame Deguelle.

 

C'est ainsi que tout finit bien.

Tag(s) : #textes libres

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :